Printer icon Print Page

Canada’s Trade in a Digital World—Condensé

par Danielle Goldfarb | AVRIL 2011

Bien que le monde ne sera jamais complètement sans aspérités, il reste que notre capacité à numériser l’information ouvre de nouvelles possibilités de commerce et d’investissement à l’échelle mondiale, change la nature même des échanges existants et pose de nouveaux défis aux entreprises canadiennes de toutes tailles.

Alors que les décideurs partout dans le monde apprennent à composer avec ces changements, le Canada a l’occasion d’agir comme chef de file en ce qui a trait tant aux mesures qu’il adopte sur son territoire qu’aux négociations avec les autres pays. Afin d’accroître sa prospérité et d’aider les entreprises canadiennes à profiter de la mondialisation, il doit investir dans l’infrastructure et les compétences, et élargir l’éventail des obstacles au commerce et à l’investissement que ses politiques visent à aplanir, tout en reconnaissant les limites de certaines politiques face aux progrès technologiques.

Pour leur part, les entreprises des industries du numérique (productrices ou utilisatrices) doivent cerner leurs forces relatives, adopter des technologies numériques et déterminer dans quelle mesure la numérisation influe – ou n’influe pas – sur leurs pratiques commerciales et celles de leurs concurrentes sur les marchés mondiaux.

Bref, pour faire du Canada un chef de file de l’utilisation des technologies numériques comme outil de réussite dans l’économie mondiale, tant les entreprises que les gouvernements canadiens devront surpasser le reste du monde sur les plans de l’innovation, de l’éducation et des infrastructures.

Cette note d’information est produite en anglais seulement.

Danielle Goldfarb Danielle Goldfarb
Directrice associée
Centre du commerce et des investissements internationaux