Les villes canadiennes confrontées à un ralentissement de la croissance dans un contexte d’inflation élevée

Ottawa, le 25 octobre 2022 – Les économies de la plupart des grandes villes au Canada font face à une inflation effrénée et à des taux d’intérêt élevés au moment où elles se remettent des répercussions de la COVID-19. C’est ce que révèle une nouvelle étude du Conference Board du Canada. Le rapport Aperçu de la situation dans les grandes villes vise à fournir des prévisions en temps opportun sur la croissance économique des grandes villes canadiennes. 

« Les grandes villes canadiennes se relèvent, mais sont confrontées à d’épineux problèmes comme ceux qui touchent les chaînes d’approvisionnement et d’autres enjeux hérités de la pandémie, affirme Pedro Antunes, économiste en chef du Conference Board du Canada. Nous assistons déjà à un ralentissement sur les marchés du logement dans les grandes villes, les taux d’intérêt ayant freiné les dépenses de consommation ».

Voici quelques-unes des principales conclusions de l’étude : 

  • Saskatoon connaitra une forte reprise économique grâce à l’essor du secteur agricole, et sa croissance dépassera celle de toutes les autres grandes villes canadiennes cette année. Son PIB réel devrait augmenter de 7,2 % en 2022 et de 3,9 % en 2023
  • La sécheresse de l’année dernière a pesé sur l’économie de Régina, mais la reprise actuelle du secteur agricole et les conditions favorables pour les autres principaux produits de base de la province devraient faire grimper le PIB réel de la ville de 6,1 % en 2022 et de 3,3 % en 2023
  • Sous l’impulsion d’un secteur énergétique florissant, la croissance du PIB réel d’Edmonton devrait atteindre 4,9 % en 2022, avant de retomber à 3,3 % en 2023
  • Après quelques inondations en mai, le temps globalement plus clément et les prix plus élevés contribuent à la reprise du secteur de l’agroentreprise de Winnipeg cette année, ce qui stimule l’activité économique. Ces facteurs contribueront à une hausse de 4,0 % du PIB réel de la ville en 2022
  • Le PIB réel de Calgary a regagné son sommet d’avant la pandémie au premier trimestre 2022 et il devrait croître de 3,8 % cette année, ouvrant la voie à sa plus forte augmentation annuelle depuis l’effondrement des prix du pétrole en 2014
  • Jusqu’à présent, Toronto connait une solide reprise économique, le PIB réel devant augmenter de 3,8 % en 2022 avant de se stabiliser et de s’établir à un rythme plus modeste de 2,1 % en 2023
  • L’économie d’Ottawa-Gatineau a été dynamique cette année, affichant une forte croissance de l’emploi, des projets d’infrastructure et une saine croissance démographique, autant de points positifs que nous avons intégrés à nos perspectives. La croissance du PIB réel devrait s’établir à 3,4 % en 2022, avant de retomber à 2 % en 2023, car l’inflation obstinément élevée et la hausse rapide des taux d’intérêt continuent de gruger le pouvoir d’achat des consommateurs
  • La forte reprise de Halifax après la contraction économique provoquée par la pandémie se poursuivra jusqu’à la fin de l’année, et la hausse du PIB réel devrait atteindre 3,2 % en 2022 pour se limiter à 2 % en 2023
  • Malgré le retour de nombreux festivals et événements culturels, l’économie de Montréal connait un ralentissement, freinée par la hausse des taux d’intérêt, la pénurie de main-d’œuvre, la perte de confiance des consommateurs et la correction du marché du logement. Le PIB réel de Montréal devrait augmenter de 3,1 % en 2022
  • L’économie de la ville de Hamilton a commencé l’année sur une note positive, mais l’activité commence à ralentir en raison des pressions inflationnistes et de la hausse des taux d’intérêt. La croissance du PIB réel de la ville devrait s’établir à 3,0 % en 2022, avant de ralentir puis être ramenée à 2,2 % en 2023
  • Le marché du logement de Vancouver connait un fort ralentissement, car la hausse des taux d’intérêt freine la vente de maisons et les prix commencent à baisser. Le PIB réel de la ville devrait augmenter de 2,8 % en 2022 et de 2,2 % en 2023
  • À Victoria, la reprise de l’emploi devrait se poursuivre l’an prochain, et le PIB réel augmentera de 2,6 % en 2022, puis de 1,8 % en 2023
  • À Québec, l’inflation élevée réduit le revenu et l’épargne des consommateurs, mais le marché du logement reste solide et les prix continuent d’augmenter malgré une baisse récente des ventes de maisons. Le PIB devrait augmenter de 2,5 % en 2022, puis de 1,6 % en 2023

Le rapport individuel de chaque ville est disponible ici. Les médias doivent contacter media@conferenceboard.ca pour toute question ou demande d’entrevue.

À propos du Conference Board du Canada :

Le Conference Board du Canada est le principal organisme de recherche indépendant au pays. Nous avons pour mission d’habiliter et d’inspirer les dirigeants pour les aider à bâtir un avenir meilleur pour tous les Canadiens grâce à nos recherches dignes de confiance et à nos réseaux inégalés. Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter @ConfBoardofCda.

Media Contacts

For all requests, including reports and interviews, please contact:

Toll-free*

1-866-242-0075

*From 8 a.m. to 5 p.m. ET; after hours, please send an e-mail.







Woman examining data on computer

Access our research

Access to the Conference Board’s reports is free of charge to professional journalists upon request.

Access our experts

Our experts are available to share research insights. Contact us.