Malgré les risques de récession, les provinces canadiennes poursuivront leur essor

Ottawa, le 24 août 2022 - Un nouveau rapport du Conference Board du Canada prévoit que les provinces canadiennes continueront d’enregistrer une croissance de leur produit intérieur brut (PIB) de 2022 à 2024, en dépit des risques de récession qui pèsent sur ces économies. Parmi les provinces, la Saskatchewan et l’Alberta devraient afficher la plus forte croissance.

« L’inflation élevée qui perdure amènera probablement les ménages à freiner leurs dépenses dans la dernière partie de 2022, et la propension des consommateurs à dépenser diminuera une fois qu’ils auront satisfait leur besoin refoulé de voyager, estime Pedro Antunes, économiste en chef du Conference Board du Canada. Bien qu’une récession soit possible, on peut parler d’un « plateau dans la croissance économique » pour illustrer le ralentissement de l’économie provoqué par la lutte contre l’inflation menée par la Banque du Canada, mais la croissance devrait reprendre en 2023 ».

La sécheresse qu’a connue la Saskatchewan a fait chuter le PIB de la région l’an dernier, mais on prévoit une forte reprise pour 2022. Le Conference Board du Canada prévoit que le PIB réel atteindra 7,6 % cette année, grâce aux augmentations dans le secteur des produits de base, et une croissance de 4,1 % en 2023. La croissance ralentira en 2024 mais restera élevée, à 2,4 %.

Comme en Saskatchewan, la hausse des prix des produits de base a un effet positif sur l’ensemble de l’Alberta. Le PIB de la province devrait atteindre 4,9 % en 2022, 3,5 % en 2023 et 2,4 % en 2024. Le taux d’emploi est demeuré élevé dans la province au cours des derniers mois, l’emploi ayant augmenté de 0,1 % alors qu’on a observé un recul à l’échelle nationale.

Grâce à une solide croissance dans les secteurs de l’agriculture et de la fabrication, le secteur des biens et la croissance soutenue du côté des services feront augmenter le PIB du Manitoba de 4,2 % en 2022. Une autre bonne année s’annonce pour la province qui connaîtra une croissance de 2,9 % en 2023 et de 1,9 % en 2024.

Bien que l’économie de la Colombie-Britannique soit diversifiée, les tendances mondiales et nationales continueront d’influer sur sa trajectoire dans les prochaines années. Le prix des produits de base et les taux d’intérêt, qui échappent au contrôle immédiat des ménages et des entreprises de la Colombie-Britannique, auront une influence déterminante dans la province. La croissance ralentira au cours des prochains trimestres, mais le Conference Board du Canada ne s’attend pas à ce qu’elle passe en territoire négatif. Le PIB réel de la province augmentera de 2,6 % cette année, de 1,9 % en 2023 et de 2,0 % en 2024.

Bien qu’il s’agisse de la plus grande économie parmi les provinces au pays, l’Ontario ressent les effets de l’inflation élevée et de la hausse des taux d’intérêt. Il y a toutefois des raisons d’être optimiste, car les gouvernements et les entreprises continuent d’investir dans l’économie de la province, ce qui contribuera à stimuler l’économie pendant le ralentissement. L’économie de la province devrait croître de 3,9 % en 2022, de 1,7 % en 2023 et de 2,2 % en 2024.

Malgré une croissance importante du PIB de 1,7 % au premier trimestre de 2022, le Québec naviguera en eaux tumultueuses le reste de l’année et devrait connaître une croissance de 2,9 % cette année et de 1,2 % en 2023. Dans un contexte de baisse de la confiance des consommateurs, la croissance des dépenses discrétionnaires des ménages, notamment en biens durables, devrait ralentir. Pendant ce temps, la demande de services continuera d’être soutenue par le dynamisme provoqué par la réouverture de l’économie après la pandémie.

Terre-Neuve-et-Labrador est la province canadienne qui connaîtra la plus faible croissance cette année, avec une hausse du PIB de 0,5 % en 2022, de 2,9 % en 2023 et de 2,2 % en 2024. La province bénéficie de l’agrandissement de la mine de la baie Voisey’s et de la conversion de la raffinerie Come By Chance, deux installations qui devraient entrer en production d’ici la fin de l’année. À moyen terme, le secteur pétrolier et gazier de la province profitera d’importantes dépenses d’investissement.

Le Conference Board du Canada prévoit que le PIB de l’Île-du-Prince-Édouard augmentera de 3,7 % en 2022, de 1,7 % en 2023 et de 1,9 % en 2024. Bien qu’elle soit frappée par les taux d’inflation les plus élevés au pays, la province a enregistré un niveau d’emploi record en juin, les gains les plus importants ayant été réalisés dans les secteurs de la construction et de la fabrication.

La Nouvelle-Écosse continue de se remettre du ralentissement économique et devrait connaître une croissance du PIB de 3,2 % en 2022, de 1,5 % en 2023 et de 1,6 % en 2024. Plusieurs facteurs sont de bon augure pour l’économie de la province, notamment après l’annonce du gouvernement de la Nouvelle-Écosse qui entend investir 5,7 milliards de dollars dans les soins de santé en plus d’investir dans la réfection des routes dans le cadre de son plan quinquennal pour l’amélioration des routes.

Sous l’impulsion de la migration interprovinciale et internationale, le Nouveau-Brunswick a vu sa population croître au rythme le plus élevé depuis 1976. Le gouvernement provincial a décidé de hausser de 30 % les droits que doivent payer les entreprises forestières pour récolter du bois sur les terres publiques. Cette décision fait suite à la flambée du prix du bois d'œuvre en 2020, qui s’est poursuivie jusqu’en mai 2021, entraînant des bénéfices records pour les entreprises forestières de la province. La province devrait connaître une croissance du PIB de 2,3 % en 2022, de 1,3 % en 2023 et de 1,4 % en 2024.

Consultez le rapport complet ici. Les médias doivent communiquer avec media@conferenceboard.ca pour y avoir accès.

À propos du Conference Board du Canada

Le Conference Board du Canada est le principal organisme de recherche indépendant au pays. Nous avons pour mission d’habiliter et d’inspirer les dirigeants pour les aider à bâtir un avenir meilleur pour tous les Canadiens grâce à nos recherches dignes de confiance et à nos réseaux inégalés. Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter @ConfBoardofCda.

Media Contacts

For all requests, including reports and interviews, please contact:

Toll-free*

1-866-242-0075

*From 8 a.m. to 5 p.m. ET; after hours, please send an e-mail.







Woman examining data on computer

Access our research

Access to the Conference Board’s reports is free of charge to professional journalists upon request.

Access our experts

Our experts are available to share research insights. Contact us.