Près d’un employé canadien sur cinq exerce une profession qui risque fort d’être touchée par l’automatisation. L’économie propre connaît une croissance rapide et manque de main-d’œuvre. Est-il possible de répondre à ces deux enjeux?

Sans une requalification importante, les travailleurs qui occupent des emplois à haut risque et à faible mobilité (HRFM) ont peu de possibilités d’effectuer une transition vers des emplois à plus faible risque.

Les transitions professionnelles vers des emplois de l’économie propre (ou verte) permettent de surmonter plusieurs obstacles liés au marché du travail. Par ailleurs, ces transitions arrivent à point, étant donné la priorité accordée par le gouvernement canadien aux changements climatiques et à l’adoption de technologies propres en vue de l’atteinte des objectifs mondiaux.

Woman inspecting solar panels

Consultez nos plus résentes publications sur les transitions professionnelles vers l’économie propre.

Consultez la recherche

Les secteurs d’emploi à forte croissance de l’économie propre offrent des possibilités intéressantes

La plupart des travailleurs à HRFM sont disposés à occuper un emploi dans l’économie propre. Près des trois quarts des travailleurs interrogés sont prêts à faire la transition.

Les travailleurs veulent des emplois de qualité à long terme et dont ils peuvent être fiers. S’ils hésitent à faire le saut dans l’économie propre, ce n’est pas nécessairement pour une raison liée à l’économie propre elle-même, mais plutôt au fait que les emplois visés offrent le même niveau de sécurité que ceux qu’ils occupent actuellement.

Les points positifs

Les voies d’accès aux professions de l’économie propre sont ouvertes à presque tous les travailleurs qui occupent un emploi à HRFM et qui suivent la formation nécessaire. Cela dit, les possibilités de transition varient considérablement selon les compétences des individus et les provinces.

Une occasion à saisir

Compte tenu des obstacles en matière de transition et de l’ampleur du problème, les employeurs, les gouvernements et les autres intervenants doivent accroître le soutien à la requalification et au perfectionnement pour les travailleurs à risque, et s’attaquer aux obstacles à la transition de carrière.

Consultez la recherche

Pourquoi cette recherche est-elle importante ?

On retrouve des professions à risque élevé d’automatisation dans toutes les provinces.

La transition écologique créera davantage de possibilités d'emploi, mais elle changera les compétences exigées et la nature des tâches effectuées au sein des professions actuelles.

Parallèlement à l’adoption croissante des technologies, les lacunes en matière de compétences continueront de s’aggraver.

Des obstacles tels que la rémunération et la sécurité de l'emploi, entravent la transition des travailleurs.

C’est l’occasion d’offrir de la formation et de soutenir la transition professionnelle vers d'autres professions, comme celles liées à l'économie propre.

«À mesure que le rythme d’adoption des technologies s’accélère, les lacunes en matière de compétences continueront de s’aggraver, car les ensembles de compétences recherchés au sein et à l’échelle des professions continueront d’évoluer dans les prochaines années.»

Darren Gresch

Darren Gresch

Associé principal de recherche, Le Conference Board du Canada

Publications récentes

Man at construction site
Des emplois à faible mobilité aux emplois à croissance rapide

Ces emplois à croissance rapide cadrent mieux avec l’orientation future de l’économie canadienne. Préparer les travailleurs à suivre ces parcours et les encourager à les emprunter constituera un défi majeur à court terme pour les établissements d’enseignement, les conseillers d’orientation professionnelle et les organismes de financement.

Résumé pour les décideurs  |  5 min lecture
22 février 2022

Man looking up at electrical tower
Cheminements professionnels verts. Passer d’un emploi vulnérable à une profession à croissance rapide

La nature du travail est en train de changer au Canada. Notre climat aussi. Pouvons-nous relever ces deux défis? La conception et la mise en œuvre d’interventions viables face à l’automatisation exigent une compréhension approfondie des possibilités qui s’offrent aux travailleurs à HRFM. L’idéal serait d’aider ces travailleurs à se réorienter vers des secteurs économiques à forte croissance (par exemple, la technologie, le cannabis ou les services). Mais les mesures politiques les plus efficaces et efficientes seront celles qui tiennent compte d’autres priorités publiques.

Document d’analyse  |  23 min lecture
2 février 2022

Personne-ressource : Darren Gresch

À propos de cette étude

Le Conference Board du Canada, à la demande du Centre des Compétences futures, mène une étude visant à explorer les répercussions de l’automatisation sur le marché du travail au Canada.

Partenaires du CCF

En partenaires avec :

Toronto Metropolitan University
Le Conference Board du Canada
Blueprint
Financé par le programme des Compétences futures du gouvernment du Canada

Recherche connexe

Man working on tablet
La voie à suivre Transitions professionnelles au Canada

Les travailleurs qui envisagent de réorienter leur carrière doivent mieux comprendre comment tirer parti de leurs compétences, de leur niveau de scolarité, de leurs capacités, de leur expérience et de leurs connaissances actuelles. De même, les professionnels des ressources humaines, les établissements d’enseignement et les responsables des politiques relatives au marché du travail doivent mieux savoir quelles caractéristiques en matière de compétences, de scolarité, de capacités, d’expérience et de connaissances rendent une personne plus employable, aujourd’hui et demain.

Présentation des enjeux  |  25 min lecture
16 mars 2021

woman studying
Modélisation des transitions professionnelles au Canada

Les emplois au Canada seront différents à l’avenir. Les types de formations, de capacités, de compétences et d’expériences que les employeurs recherchent évoluent dans un contexte de convergence de forces qui remodèlent la nature du travail dans le monde entier. Les technologies de rupture, telles que l’intelligence artificielle et la robotique, les véhicules sans pilote, l’Internet des objets, la part croissante des services axés sur le savoir et l’essor des plateformes technologiques vont remodeler les carrières.

Condensé  |  20 min lecture
16 mars 2021

OpprtuNext ad

Pour discuter davantage des professions de l’économie propre, communiquez avec : Darren Gresch*

*Uniquement en anglais

Intersected circles

Personne-ressource pour les médias

Pour toute demande, y compris concernant les rapports et les demandes d’entrevues, veuillez communiquer avec :

Deb Young

media@conferenceboard.ca

(Uniquement en anglais)

Taylor Gadde

media@conferenceboard.ca

(Uniquement en anglais)

Ligne sans frais*

1-866-242-0075

*Entre 8 h à 17 h HE; après ces heures, envoyez un courriel.

Woman examining data on computer

Consultez la recherche

L’accès aux rapports du Conference Board est gratuit pour les journalistes professionnels, sur demande.

Échangez avec nos experts

Nos experts sont disponibles pour discuter de leurs recherches. Communiquez avec nous.