Perspectives du Canada sur deux ans : juillet 2021

Le Conference Board du Canada, 16 pages, juillet 8, 2021
Document d’analyse
(You must be signed in and entitled to rate this report)


Ce résumé trimestriel reproduit, dans ses grandes lignes, la Note de conjoncture canadienne qui donne les perspectives économiques à court terme pour l’ensemble du Canada.

Faits saillants du document

  • Le Canada enregistrera cette année une croissance économique de 6,7 %, puis de 4,4 % en 2022. C’est mieux que nous ne prévoyions dans notre mise à jour du printemps et c’est en partie dû à la campagne vaccinale réussie de manière générale qui permet de relancer graduellement l’activité et qui renforce la confiance.
  • Les Canadiens commencent à dépenser une partie de l’énorme épargne accumulée entre 2020 et le début de 2021, d’où une forte hausse des dépenses des ménages. La composition des dépenses changera, les ménages dépensant moins pour l’achat de biens et plus pour des services, comme les voyages.
  • L’économie canadienne a déjà retrouvé près de 80 % des emplois perdus pendant la grave récession de l’an dernier. Cependant, les emplois des Canadiens à faible revenu ne sont pas aussi nombreux qu’avant la pandémie. Cette évolution indésirable pourrait persister à moyen terme, car certains emplois – par exemple, dans les bars et restaurants – pourraient avoir disparu pour de bon.
  • Ces derniers mois, l’inflation a nettement dépassé la cible de 2 % de la Banque du Canada, principalement à cause des effets de base et de la hausse du prix de l’essence. La Banque maintient que la récente augmentation des prix à la consommation sera passagère et qu’en conséquence, les taux d’intérêt ne bougeront pas jusqu’au deuxième semestre de 2022 ou au début de 2023. Toutefois, si la récente poussée d’inflation se révèle être plus persistante, la Banque devra sans doute relever plus tôt que prévu les taux d’intérêt à court terme.
  • Le huard s’échange actuellement à plus de 0,80 USD et il devrait continuer d’en être ainsi à moyen terme. Le dollar ne devrait pas s’apprécier beaucoup plus en raison des cours mondiaux du pétrole qui, bien qu’en hausse ces derniers temps, devraient rester aux alentours de 70 à 75 USD le baril.
  • Les déficits budgétaires fédéraux de taille persisteront à moyen terme, mais tout en se résorbant peu à peu. De nouveaux projets de dépenses – y compris le programme national de garderies que le gouvernement fédéral compte créer – continueront de peser sur les dépenses.

Table des matières

Principales conclusions
Aperçu
Perspectives mondiales et pour les États-Unis
Secteur des entreprises
Secteur des ménages
Obsession nationale autour des perspectives du marché du logement
Plus de soutien dans le Budget 2021
Des taux d’intérêt inchangés… pour l’instant

Annexe A—Méthodologie

COVID-19: Get all the insights

To see if you are entitled to get this research for free, take a minute and create a free e-Library account. This will let us determine if someone else at your organization has already purchased access to this material.

Browse by...
Need Help?