Note de conjoncture provinciale—mars 2021

Le Conference Board du Canada, 25 pages, mars 23, 2021
Document d’analyse
(You must be signed in and entitled to rate this report)


Ce résumé trimestriel reproduit, dans ses grandes lignes, la Note de conjoncture provinciale qui donne les perspectives économiques à court terme de chacune des provinces canadiennes.

Faits saillants du document

  • La baisse de l’activité économique du Canada atlantique l’an dernier a été atténuée en partie par la capacité qu’a démontrée la région à limiter la propagation de la COVID-19. Cela a permis à l’Île-du-Prince-Édouard, par exemple, de sortir de cette crise en meilleure posture économique que le Centre du Canada, même si cette province maritime dépend fortement du tourisme, un secteur durement touché.
  • L’an dernier, la Saskatchewan et l’Alberta ont enregistré de fortes baisses de leur PIB réel en raison d’une gestion inadéquate de la pandémie (en particulier en Alberta) et des répercussions catastrophiques de l’effondrement de la demande mondiale de pétrole sur le secteur de l’énergie.
  • Avec le lancement des campagnes de vaccination et la levée progressive des restrictions provinciales sur l’activité économique et les voyages, toutes les provinces enregistreront cette année une forte reprise de la croissance du PIB réel. La relance économique sera également stimulée par le dégel de la demande refoulée et par l’épargne accumulée par des millions de Canadiens qui ont réussi à conserver leur emploi.
  • La relance sera plus timide pour les provinces qui ont connu les plus faibles ralentissements économiques au cours de la dernière année. À l’inverse, l’Alberta bénéficiera de la plus forte augmentation du PIB réel en 2021, car son plongeon de 7,7 % de l’activité économique l’an dernier prépare le terrain pour une reprise plus importante.
  • La réouverture progressive des économies de l’Alberta et de la Saskatchewan favorisera la relance dans ces provinces, qui profiteront par ailleurs de la forte hausse des prix mondiaux du pétrole, stimulés par l’augmentation de la demande, des réductions de production aux États-Unis et les restrictions de l’offre imposées par l’OPEP.
  • L’adoption du télétravail et d’autres technologies ont permis aux entreprises du secteur des services à salaires élevés d’atténuer les répercussions de la pandémie en Ontario et au Québec. La récente décision de GM d’augmenter à court terme les investissements dans le secteur automobile de l’Ontario contribuera à la reprise dans cette province.
  • En Colombie-Britannique, la reprise économique bénéficiera d’un retour à une certaine normalité dans le secteur névralgique du tourisme, qui a enregistré une forte baisse d’activité l’an dernier en raison des restrictions sur les voyages nationaux et internationaux.

Table des matières

  • Principales conclusions
  • Vue d’ensemble
  • Terre-Neuve-et-Labrador
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Nouvelle-Écosse
  • Nouveau-Brunswick
  • Québec
  • Ontario
  • Manitoba
  • Saskatchewan
  • Alberta
  • Colombie-Britannique

Appendix A—Méthode

COVID-19: Get all the insights

To see if you are entitled to get this research for free, take a minute and create a free e-Library account. This will let us determine if someone else at your organization has already purchased access to this material.

Browse by...
Need Help?