Printer icon Print Page

Perspectives économiques inégales pour les provinces canadiennes en 2019

Contrairement aux provinces de l’Atlantique, à la Colombie-Britannique et à la Saskatchewan, il y aura fléchissement de la croissance économique dans le Centre du Canada, au Manitoba et en Alberta

Ottawa, le 27 février 2019 — D’après la Note de conjoncture provinciale : hiver 2019 du Conference Board du Canada, le tassement de la croissance des dépenses publiques et des consommateurs se ressent dans les économies provinciales. Le Québec, l’Ontario, le Manitoba et l’Alberta enregistreront une plus faible croissance économique cette année. Cependant, et malgré les incertitudes actuelles, ce sera le contraire dans d’autres provinces, y compris l’Île-du-Prince-Édouard, qui arrive en tête avec un taux de croissance économique prévu de 3,2 % en 2019.

« Le Conference Board du Canada prévoit une hausse du PIB canadien de 1,9 % en 2019. De manière générale, les perspectives sont contrastées, avec un ralentissement de la croissance dans beaucoup de régions du pays, y compris au Québec, en Ontario, au Manitoba et en Alberta, et il devrait en être de même en 2020 », déclare Marie-Christine Bernard, directrice, Prévisions provinciales. « En revanche, le Canada atlantique, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique enregistreront une meilleure croissance cette année, malgré le fléchissement de la croissance des dépenses publiques et de consommation. »

ProvOutlook_FR_SM

Faits saillants de la Note de conjoncture provinciale : hiver 2019 du Conference Board du Canada :

  • L’afflux de migrants internationaux soutenant une forte croissance de la construction résidentielle et une demande élevée de produits de l’Île-du-Prince-Édouard stimulant les exportations et la fabrication, le PIB réel de l’Île devrait augmenter de 3,2 % en 2019, ce qui en fera la seule province canadienne affichant une croissance économique supérieure à 3 % cette année.

  • L’augmentation de la production pétrolière stimulera l’économie de Terre-Neuve-et-Labrador et l’extraction de combustibles minéraux solides occupera encore une place de premier plan dans les résultats de la province, avec des projets d’investissement en voie de réalisation. Cela aidera l’économie provinciale à progresser de 2,7 % en 2019.

  • En Nouvelle-Écosse, plus de stabilité dans le secteur des services et de bonnes perspectives pour les exportations aideront à soutenir la croissance économique. La croissance des exportations devrait se maintenir, ce qui aidera aussi le secteur des transports et de l’entreposage. La croissance du PIB réel de la Nouvelle-Écosse devrait s’établir à 1,6 % cette année, contre 0,9 % en 2018.

  • Le Nouveau-Brunswick profitera aussi de plus de stabilité dans le secteur des services et l’augmentation des exportations stimulera la croissance économique. Malgré les pressions démographiques, la province devrait enregistrer une croissance économique de 1,4 % cette année, contre tout juste 0,2 % l’an dernier.

  • La croissance économique du Québec devrait passer sous la barre des 2 % cette année et retomber à 1,8 %, le vieillissement de la population et, donc, les départs à la retraite plus nombreux laissant beaucoup de postes vacants et pesant sur la capacité de la province de maintenir la croissance vigoureuse des deux dernières années.

  • L’Ontario connaîtra une des plus fortes croissances de l’emploi du pays en 2019. Toutefois, la croissance économique globale de l’Ontario, alimentée par une croissance plus faible, mais encore solide de l’investissement et de la demande des consommateurs, devrait passer de 2,4 % en 2018 à 2,1 % cette année.

  • Le Manitoba devrait enregistrer une croissance économique de 1,6 % cette année, mais de moins de 1 % l’an prochain, les grands projets contribuant moins à l’investissement et la fermeture annoncée de plusieurs mines pesant sur l’économie provinciale.

  • L’augmentation de la demande mondiale de produits de base, comme la potasse, le pétrole et les produits agricoles, stimulera le secteur du commerce extérieur de la Saskatchewan, ce qui l’aidera à porter sa croissance économique à 2,2 % cette année.

  • La croissance économique de l’Alberta retombera à 1,3 % cette année, en grande partie à cause de la baisse de sa production de pétrole et des modestes investissements énergétiques. Malgré l’incertitude dans le secteur de l’énergie, l’emploi devrait augmenter de 1,1 % cette année dans la province.

  • L’économie de la Colombie-Britannique profitera d’investissements importants dans le secteur de l’énergie, ce qui aidera à compenser une correction dans les mises en chantier résidentielles. Globalement, la province devrait afficher une croissance du PIB réel de 2,5 % cette année.

La Note de conjoncture provinciale présente nos prévisions économiques trimestrielles sur deux ans pour les 10 provinces, y compris le PIB, la production par secteur d’activité, le PIB en termes de dépense et la situation du marché du travail.


For more information contact

Corporate Communications
613-526-3280
corpcomm@conferenceboard.ca


Monthly Newsletter

Get updates about Conference Board research and events by signing up for our monthly newsletter.
 
 
 

RSS Feed

RSS Feed  Subscribe to the Conference Board’s News Release RSS Feed

Access Our Research

Access to The Conference Board’s reports is free of charge to professional journalists upon request.

Access Our Experts

We have a team of experienced researchers and economists who are able to comment on current events or share their expertise for news features.





Connect with Us