Que disent et font les établissements postsecondaires canadiens ? Compétences sociales et émotionnelles

Le Conference Board du Canada, 14 pages, janvier 21, 2021
Présentation des enjeux par , ,
(You must be signed in and entitled to rate this report)


Pour les établissements d’enseignement postsecondaires canadiens, l’acquisition de compétences sociales et émotionnelles chez leurs étudiants n’est pas prioritaire, malgré leur importance croissante pour les employeurs. Il faut mettre davantage l’accent sur le développement de ces compétences chez les étudiants.

Faits saillants du document

Au Canada, les employeurs recherchent de plus en plus de nouveaux employés dotés de compétences sociales et émotionnelles (CSE) bien développées, abandonnant l’idée d’embaucher et de récompenser les travailleurs en fonction de leurs compétences techniques.

Cependant, les établissements d’enseignement postsecondaires (EPS) canadiens n’ont pas encore pris ce virage. L’examen et l’analyse des plans stratégiques des établissements d’EPS révèlent qu’ils n’accordent pas suffisamment d’importance à l’acquisition de compétences sociales et émotionnelles chez leurs étudiants. L’enseignement des CSE est en grande partie confiné aux activités facultatives et extrascolaires. Ce problème est présent tant dans les universités que dans les collèges.

Les établissements d’EPS doivent redoubler d’efforts pour doter les diplômés des CSE dont ils auront besoin pour réussir et s’épanouir dans les milieux de travail actuels et futurs. Cette priorité doit être intégrée en premier lieu sur le plan stratégique.

COVID-19: Get all the insights

Price: $0

No charge, funded by The Conference Board of Canada and/or the research sponsor

Browse by...
Need Help?