Poursuite de l’exploitation de la centrale nucléaire de Darlington : analyse de retombées sur l’économie de l’Ontario

Le Conference Board du Canada, 33 pages, novembre 9, 2016
Note de recherche par , ,
5.0/5 based on 1 review
(You must be signed in and entitled to rate this report)
Ontario Power Generation supervise un projet de remise à neuf de la centrale nucléaire de Darlington. Cette note de recherche estime les retombées économiques générées par la poursuite de l’exploitation pendant et après la phase de remise en état jusqu’en 2055. 

Cette publication comprend un résumé en français, suivi d'une version anglaise du rapport intégral.

Faits saillants du document

La centrale nucléaire de Darlington, exploitée par Ontario Power Generation (OPG), répond à environ 20 % des besoins en électricité de l’Ontario. En activité depuis le début des années 1990, elle arrive au milieu de sa durée de vie. À ce stade, ses réacteurs CANDU nécessitent une importante remise à neuf afin de remplacer des composants essentiels. Par conséquent, OPG supervise actuellement un projet de remise à neuf de 17 ans, au coût de 12,8 G$, qui permettra à la centrale de continuer à fonctionner en toute sécurité jusqu’en 2055.

Le Conference Board du Canada a été chargé d’estimer les retombées économiques de la poursuite de l’exploitation de la centrale sur l’économie ontarienne. Le rapport intitulé Poursuite de l’exploitation de la centrale nucléaire de Darlington : analyse des retombées sur l’économie de l’Ontario conclut que la poursuite de l’exploitation de la centrale de 2017 à 2055 devrait accroître le PIB nominal de l’Ontario de 75 G$ et augmenter le nombre d’emplois créés dans la province d’en moyenne 14 200 postes par année au cours de la même période.

COVID-19: Get all the insights

Download PDF

Price: $0
No charge, funded by The Conference Board of Canada and/or the research sponsor

Browse by...
Need Help?