Provincial 

Éducation et compétences : définitions et sources des données

Achèvement des études secondaires

Données de 2012 (provinces), données de 2011 (pays).

Cet indicateur mesure le pourcentage de la population des 25 à 64 ans qui sont au moins titulaires d’un diplôme d’études secondaires.

Sources : OCDE, Regards sur l’éducation 2013, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, CANSIM, Tableau 282-0004.

Achèvement des études collégiales

Données de 2011.

Cet indicateur mesure le pourcentage de la population des 25 à 64 ans qui sont titulaires d’un diplôme d’études tertiaires de type B. Les programmes tertiaires de type B durent habituellement moins longtemps que ceux du type A, et se concentrent sur l’acquisition de compétences pratiques, techniques ou professionnelles en vue d’une intégration directe au marché du travail, bien qu’ils puissent offrir certains fondements théoriques. Ils ont une durée minimale de deux ans en équivalent
temps plein au niveau tertiaire.

Sources : OCDE, Regards sur l’éducation 2013, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, Indicateurs de l’éducation au Canada : une perspective internationale 2013, Ottawa, Statistique Canada, 2014.

Achèvement des études universitaires

Données de 2012 (provinces), données de 2011 (pays).

Cet indicateur mesure le pourcentage de la population des 25 à 64 ans qui sont titulaires d’un diplôme d’études tertiaires de type A ou d’un titre sanctionnant un programme de recherche avancée. Les programmes tertiaires de type A sont essentiellement tournés vers la théorie et sont conçus dans le but d’acquérir les qualifications suffisantes pour participer à des programmes de recherche avancée et des professions qui requièrent un haut niveau de compétences, comme la médecine, la dentisterie ou l’architecture. Les programmes tertiaires de type A ont une durée théorique cumulée minimale (au niveau tertiaire) de trois ans en équivalent temps plein, bien qu’ils durent en général quatre ans ou plus. Ces programmes ne sont pas offerts uniquement dans les universités. À l’inverse, tous les programmes qui sont reconnus comme des programmes universitaires à l’échelon national ne satisfont pas aux critères nécessaires pour être placés dans la catégorie des programmes tertiaires de type A. Les programmes tertiaires de type A comprennent des programmes de deuxième cycle comme les programmes de maîtrise américains.

Sources : OCDE, Regards sur l’éducation 2013, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, CANSIM, Tableau 282-0004.

Titulaires de doctorat

Données de 2011.

Cet indicateur mesure le nombre de diplômes de recherche avancée décernés au cours d’une année particulière par tranche de 100 000 habitants âgés de 25 à 39 ans.

Sources : OECD.Stat.; Statistique Canada, CANSIM, Tableau 477-0020.

Diplômés universitaires en sciences, en mathématiques, en informatique et en génie

Données de 2011.

Cet indicateur mesure le nombre de diplômés en sciences, en mathématiques, en informatique et en génie de l’enseignement tertiaire de type 5A et des programmes de recherche avancée au cours d’une année particulière par tranche de 100 000 habitants âgés de 25 à 39 ans. Les diplômés en sciences comprennent les diplômés des sciences de la vie et des sciences physiques.

Sources : OECD.Stat.; Statistique Canada, CANSIM, Tableau 477-0020.

Écart entre les sexes dans l’achèvement des études supérieures

Données de 2011.

Cet indicateur mesure la valeur absolue de la différence entre la valeur 1 et la valeur du quotient obtenu en divisant le ratio hommes-femmes ayant fait des études supérieures par le ratio hommes-femmes dans la population totale. L’enseignement supérieur comprend les collèges et les universités, mais pas les programmes de formation technique ou professionnelle. Il est un sous-ensemble de l’enseignement postsecondaire, lequel comprend les programmes universitaires et collégiaux, ainsi que les programmes de formation technique ou professionnelle.

Source : OCDE, Regards sur l’éducation 2013, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Étudiants étrangers

Données de 2010 (provinces), données de 2011 (pays).

Cet indicateur mesure le pourcentage d’étudiants étrangers inscrits dans l’enseignement supérieur, qui comprend les collèges et les universités, mais pas les programmes de formation technique ou professionnelle. L’enseignement supérieur est un sous-ensemble de l’enseignement postsecondaire, lequel comprend les programmes universitaires et collégiaux, ainsi que les programmes de formation technique ou professionnelle.

Source : OCDE, Regards sur l’éducation 2013, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Élèves résilients

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’élèves se situant dans le quart inférieur du statut socio-économique de leur pays dont les résultats aux tests de numératie se situent dans le quart supérieur tous pays confondus, après vérification du statut socio-économique de leur pays. L’épreuve de numératie utilisée aux fins de ce bilan comparatif provient du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), une évaluation internationale des compétences et connaissances des élèves de 15 ans, coordonnée par l’OCDE.

Sources : OCDE, PISA 2012 Results: What Students Know and Can Do: Student Performance in Mathematics, Reading and Science, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Avantage que procure un diplôme collégial sur le plan du revenu

Données de 2012.

Cet indicateur mesure l’écart de revenu relatif (salaire et traitement) entre le titulaire d’un diplôme collégial et un diplômé du secondaire.

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active (tableau personnalisé).

Avantage que procure un diplôme universitaire sur le plan du revenu

Données de 2012.

Cet indicateur mesure l’écart de revenu relatif (salaire et traitement) entre le titulaire d’un baccalauréat universitaire et un diplômé du secondaire.

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active (tableau personnalisé).

Équité du rendement de l’apprentissage

Données de 2012.

Cet indicateur mesure la valeur absolue de l’écart de résultats entre les élèves nés dans le pays et les élèves immigrés à l’épreuve de mathématiques du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), une évaluation internationale des compétences et connaissances des élèves de 15 ans, coordonnée par l’OCDE.

Sources : OCDE, PISA 2012 Results : What Students Know and Can Do: Student Performance in Mathematics, Reading and Science, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Élèves ayant de hautes compétences en compréhension de l’écrit

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’élèves de 15 ans se classant au niveau 5 ou 6 sur l’échelle de compétences en compréhension de l’écrit du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). Les résultats des élèves en compréhension de l’écrit sont regroupés en six niveaux de compétence, le niveau 6 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, PISA 2012 Results : What Students Know and Can Do: Student Performance in Mathematics, Reading and Science, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Élèves ayant des compétences insuffisantes en compréhension de l’écrit

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’élèves de 15 ans se classant au niveau 2 ou en deçà à l’épreuve de compréhension de l’écrit du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’OCDE. Les résultats des élèves en compréhension de l’écrit sont regroupés en six niveaux de compétence, le niveau 6 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, PISA 2012 Results : What Students Know and Can Do: Student Performance in Mathematics, Reading and Science, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Élèves ayant de hautes compétences en mathématiques

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’élèves de 15 ans se classant au niveau 5 ou 6 sur l’échelle de compétences en mathématiques du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). Les résultats des élèves en mathématiques sont regroupés en six niveaux de compétence, le niveau 6 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, PISA 2012 Results : What Students Know and Can Do: Student Performance in Mathematics, Reading and Science, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Élèves ayant des compétences insuffisantes en mathématiques

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’élèves de 15 ans se classant au niveau 2 ou en deçà sur l’échelle de compétences en mathématiques du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). Les résultats des élèves en mathématiques sont regroupés en six niveaux de compétence, le niveau 6 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, PISA 2012 Results : What Students Know and Can Do: Student Performance in Mathematics, Reading and Science, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Élèves ayant de hautes compétences en sciences

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’élèves de 15 ans se classant au niveau 5 ou 6 sur l’échelle de compétences en sciences du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). Les résultats des élèves en sciences sont regroupés en six niveaux de compétence, le niveau 6 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, PISA 2012 Results : What Students Know and Can Do: Student Performance in Mathematics, Reading and Science, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Élèves ayant des compétences insuffisantes en sciences

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’élèves de 15 ans se classant au niveau 2 ou en deçà sur l’échelle de compétences en sciences du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). Les résultats des élèves en sciences sont regroupés en six niveaux de compétence, le niveau 6 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles.

Sources : OCDE, PISA 2012 Results : What Students Know and Can Do: Student Performance in Mathematics, Reading and Science, Paris, Éditions OCDE, 2013.

Adultes ayant de hautes compétences en littératie

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’adultes se classant au niveau 4 ou 5 au test de littératie de l’Évaluation des compétences des adultes menée dans le cadre du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) de l’OCDE. Pour deux des pays comparables au Canada (la Belgique et le Royaume-Uni) les données ont été collectées dans des régions infranationales seulement. Dans ce test, la littératie met l’accent sur les capacités en lecture – à savoir la capacité de comprendre, d’évaluer, d’utiliser et d’analyser des textes écrits. Les résultats obtenus par les adultes en littératie sont regroupés en cinq niveaux de compétence, le niveau 5 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, Les perspectives de l’OCDE sur les compétences 2013 : Premiers résultats de l’évaluation des compétences des adultes, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada et Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), Les compétences au Canada : Premiers résultats du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), no 89-555-X au catalogue, Toronto, Conseil des ministres de l’Éducation (Canada),  2013.

Adultes ayant des compétences insuffisantes en littératie

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’adultes se classant au niveau 2 ou en deçà au test de littératie de l’Évaluation des compétences des adultes menée dans le cadre du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) de l’OCDE. Dans ce test, la littératie met l’accent sur les capacités en lecture – à savoir la capacité de comprendre, d’évaluer, d’utiliser et d’analyser des textes écrits. Les résultats des adultes en littératie sont regroupés en cinq niveaux de compétence, le niveau 5 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, Les perspectives de l’OCDE sur les compétences 2013 : Premiers résultats de l’évaluation des compétences des adultes, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada et Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), Les compétences au Canada : Premiers résultats du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), no 89-555-X au catalogue, Toronto, Conseil des ministres de l’Éducation (Canada),  2013.

Adultes ayant de hautes compétences en numératie

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’adultes se classant au niveau 4 ou 5 au test de numératie de l’Évaluation des compétences des adultes menée dans le cadre du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) de l’OCDE. La numératie est la capacité de localiser, d’utiliser, d’interpréter et de communiquer de l’information et des concepts mathématiques. Le test permet d’évaluer la capacité des adultes à gérer les demandes mathématiques de tout un éventail de situations. Les résultats des adultes en numératie sont regroupés en cinq niveaux de compétence, le niveau 5 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, Les perspectives de l’OCDE sur les compétences 2013 : Premiers résultats de l’évaluation des compétences des adultes, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada et Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), Les compétences au Canada : Premiers résultats du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), no 89-555-X au catalogue, Toronto, Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), 2013.

Adultes ayant des compétences insuffisantes en numératie

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’adultes se classant en deçà du niveau 3 au test de numératie de l’Évaluation des compétences des adultes menée dans le cadre du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) de l’OCDE. La numératie est la capacité de localiser, d’utiliser, d’interpréter et de communiquer de l’information et des concepts mathématiques. Le test permet d’évaluer la capacité des adultes à gérer les demandes mathématiques de tout un éventail de situations. Les résultats des adultes en numératie sont regroupés en cinq niveaux de compétence, le niveau 5 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, Les perspectives de l’OCDE sur les compétences 2013 : Premiers résultats de l’évaluation des compétences des adultes, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada et Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), Les compétences au Canada : Premiers résultats du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), no 89-555-X au catalogue, Toronto, Conseil des ministres de l’Éducation (Canada),  2013.

Adultes ayant de hautes compétences en résolution de problèmes

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’adultes se classant au niveau 3 au test sur les compétences en résolution de problèmes dans des environnements à forte composante technologique de l’Évaluation des compétences des adultes menée dans le cadre du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA). La résolution de problèmes dans des environnements à forte composante technologique est définie comme la capacité d’utiliser les technologies numériques, les outils de communication et les réseaux pour acquérir et évaluer de l’information, communiquer avec autrui et accomplir des tâches pratiques. L’évaluation met l’accent sur les capacités à résoudre des problèmes à des fins personnelles, professionnelles ou civiques. Les résultats des adultes en résolution de problèmes sont regroupés en trois niveaux de compétence, le niveau 3 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, Les perspectives de l’OCDE sur les compétences 2013 : Premiers résultats de l’évaluation des compétences des adultes, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada et Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), Les compétences au Canada : Premiers résultats du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), no 89-555-X au catalogue, Toronto, Conseil des ministres de l’Éducation (Canada),  2013.

Adultes ayant des compétences insuffisantes en résolution de problèmes

Données de 2012.

Cet indicateur mesure le pourcentage d’adultes se classant en-deçà du niveau 2 au test sur les compétences en résolution de problèmes dans des environnements à forte composante technologique de l’Évaluation des compétences des adultes menée dans le cadre du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA). Il inclut les personnes qui ont échoué au test préalable sur leurs compétences de base en informatique, ou qui n’avaient aucune expérience des ordinateurs. La résolution de problèmes dans des environnements à forte composante technologique est définie comme la capacité d’utiliser les technologies numériques, les outils de communication et les réseaux pour acquérir et évaluer de l’information, communiquer avec autrui et accomplir des tâches pratiques. L’évaluation met l’accent sur les capacités à résoudre des problèmes à des fins personnelles, professionnelles ou civiques. Les résultats des adultes en résolution de problèmes sont regroupés en trois niveaux de compétence, le niveau 3 correspondant aux notes les plus élevées (et donc aux tâches les plus difficiles) et le niveau 1 aux notes les plus faibles (et donc aux tâches les plus faciles).

Sources : OCDE, Les perspectives de l’OCDE sur les compétences 2013 : Premiers résultats de l’évaluation des compétences des adultes, Paris, Éditions OCDE, 2013; Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada et Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), Les compétences au Canada : Premiers résultats du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), no 89-555-X au catalogue, Toronto, Conseil des ministres de l’Éducation (Canada),  2013.