Printer icon Print Page

Peut-on se sortir de la pauvreté au Québec?

by User Not Found | Jun 01, 2017
Un enfant qui grandit dans la pauvreté au Québec a-t-il plus de chances d’accéder à la classe moyenne qu’ailleurs dans le monde? C’est principalement à cette question que répond le premier d’une série de rapports portant sur l’égalité des chances au Québec et lancé aujourd’hui par l’Institut du Québec (IdQ). Il s’agit d’ailleurs de l’un des premiers rapports qui s’intéresse à la mobilité sociale dans une perspective québécoise.

L’égalité de revenu et la mobilité sociale au Québec

Montréal, le 1er juin 2017 – Un enfant qui grandit dans la pauvreté au Québec a-t-il plus de chances d’accéder à la classe moyenne qu’ailleurs dans le monde? C’est principalement à cette question que répond le premier d’une série de rapports portant sur l’égalité des chances au Québec et lancé aujourd’hui par l’Institut du Québec (IdQ). Il s’agit d’ailleurs de l’un des premiers rapports qui s’intéresse à la mobilité sociale dans une perspective québécoise.

Lorsque l’on considère l’ensemble des revenus et des transferts, le Québec se révèle la province la plus égalitaire parmi les quatre provinces les plus peuplées au pays. Même que, contrairement aux idées véhiculées, aucune hausse de l’inégalité n’a été observée au Québec depuis 40 ans. Ce constat cache toutefois une tout autre réalité : le Québec est aussi la province la plus inégalitaire au pays lorsque l’on tient compte des revenus de marché, soit les revenus avant redistribution (avant les impôts et les revenus provenant du gouvernement). Pour compenser ces inégalités, le gouvernement du Québec doit donc mettre en place un imposant système de redistribution qui impose un lourd fardeau aux dépenses publiques.

« Même si cette étude révèle que le Québec se classe parmi les provinces les plus égalitaires après redistribution au pays, l’approche adoptée pour favoriser cette équité a un prix, et elle n’est peut-être pas la plus efficace pour permettre aux plus démunis de connaître un meilleur sort que leurs parents », déclare Raymond Bachand, président de l’IdQ.

En clair, cette étude montre, pour une rare fois, que les politiques redistributives mises en place au Québec n’aident pas davantage les ménages plus pauvres à s’en sortir que celles qui sont appliquées dans les autres provinces canadiennes. Ces mesures ne font que redistribuer les revenus.

« Le Québec aurait donc avantage à miser sur des mesures qui auraient une incidence durable sur la mobilité sociale, c’est-à-dire qui donneraient encore davantage de chances à ses meilleurs talents de se hisser dans l’échelle de revenus », explique Mia Homsy, directrice de l’IdQ.

Enfin, précisons qu’en matière de mobilité sociale, le Québec – et le Canada – se trouvent dans une position enviable par rapport aux États-Unis, ce qui signifie qu’il permet assez adéquatement aux gens d’évoluer au sein des classes de revenus d’une génération à l’autre, mais qu’il y a tout de même place à l’amélioration.

Le rapport Le Québec est-il égalitaire? est disponible sur le site www.institutduquebec.ca


For more information contact

Corporate Communications
613-526-3280
corpcomm@conferenceboard.ca


Monthly Newsletter

Get updates about Conference Board research and events by signing up for our monthly newsletter.
 
 
 

RSS Feed

RSS Feed  Subscribe to the Conference Board’s News Release RSS Feed

Access Our Research

Access to The Conference Board’s reports is free of charge to professional journalists upon request.

Access Our Experts

We have a team of experienced researchers and economists who are able to comment on current events or share their expertise for news features.





Connect with Us