Printer icon Print Page

Québec ouvre les vannes : l’accent est sur les dépenses

Québec, le 27 mars 2018 – Le Conference Board du Canada et l’Institut du Québec (IdQ) ont analysé le budget du Québec déposé aujourd’hui par le ministre des Finances Carlos Leitao. Ce budget se distingue par une augmentation importante des dépenses de programmes, grâce à la bonne tenue de l’économie et aux surplus accumulés au cours des dernières années.

« Après avoir connu des années de croissance plus modestes, la croissance des dépenses de programmes atteindra près de 6 % en 2018-2019 pour retourner graduellement à un niveau plus soutenable autour de 3,5 % », a déclaré Mia Homsy, directrice de l’IdQ. « L’usage de la réserve de stabilisation vient toutefois brouiller les cartes en permettant au gouvernement d’appuyer temporairement un niveau de dépenses plus élevé que ses revenus. Or, cette réserve devrait principalement servir à stabiliser le niveau de services lorsque la croissance économique n’est pas au rendez-vous. » Dans un contexte économique particulièrement favorable au Québec, ces décisions ne compromettent toutefois pas l’équilibre budgétaire au cours des prochaines années.

L’économie du Québec a bien performé au cours de la dernière année, ce qui peut faire oublier que la tendance de long terme demeure plus faible, autour de 1,5 %, en raison du vieillissement de la population. Cette réalité se reflète dans les prévisions du ministère des Finances qui sont conformes à celles du Conference Board du Canada. Il faudra assurer une croissance des dépenses conforme à cette réalité à l’avenir.

Le remboursement de la dette du Québec de 10 G$ au cours des cinq prochaines années permettra de dégager près de 400 M$ annuellement à terme, donnant ainsi une marge de manœuvre supplémentaire au gouvernement pour financer les services.

Fait intéressant, le gouvernement annonce ses couleurs en ce qui concerne la réduction du poids de la dette et le Fonds des générations (FDG) jusqu’en 2035. Il compte poursuivre la stratégie actuelle, c’est-à-dire poursuivre les versements annuels au FDG et consacrer 2 G$ par année au remboursement des emprunts venant à échéance.

La note conjointe de l’Institut du Québec et du Conference Board du Canada se trouve au http://www.conferenceboard.ca/e-library/abstract.aspx?did=9574.


For more information contact

Corporate Communications
613-526-3280
corpcomm@conferenceboard.ca


Monthly Newsletter

Get updates about Conference Board research and events by signing up for our monthly newsletter.
 
 
 

RSS Feed

RSS Feed  Subscribe to the Conference Board’s News Release RSS Feed

Access Our Research

Access to The Conference Board’s reports is free of charge to professional journalists upon request.

Access Our Experts

We have a team of experienced researchers and economists who are able to comment on current events or share their expertise for news features.





Connect with Us