Access document

(you will be asked to sign-in)

To see if you are entitled to get this research for free, take a minute and create a free e-Library account. This will let us determine if someone else at your organization has already purchased access to this material.

L’impact d’une disparition de l’ALENA sur l’économie canadienne

The Conference Board of Canada, 23 pages, March 9, 2018
Note de recherche by
4.0/5 based on 2 reviews
(You must be signed in and entitled to rate this report)
Ce compte rendu de recherche décrit les conséquences économiques en cas de disparition de l’Accord de libre-échange nord-américain.

Cette publication comprend un résumé en français, suivi d’une version anglaise du rapport intégral.

Document Highlights

  • Nous partons du principe que, s’il est mis fin à l’ALENA, le Canada reviendra aux tarifs de la nation la plus favorisée (NPF) applicables en vertu des accords de l’OMC.
  • Les tarifs NPF s’élèveraient en moyenne à 2 % sur les exportations canadiennes vers les États-Unis et à 2,1 % sur les importations canadiennes en provenance des États-Unis.
  • Pour certains biens, comme les camions, ils seraient nettement plus élevés.
  • Ces droits rendraient les exportations canadiennes moins concurrentielles et feraient augmenter le prix des produits importés. 
  • Dans l’année suivant le rétablissement des tarifs NPF, le PIB du Canada reculerait de 0,5 % et l’économie perdrait environ 85 000 emplois.
  • La capacité réduite du Canada d’attirer des investissements en se fondant sur un accès garanti au marché américain risque d’avoir une incidence économique encore pire à long terme.


Cette publication comprend un résumé en français, suivi d’une version anglaise du rapport intégral.

Access document

(you will be asked to sign-in)

To see if you are entitled to get this research for free, take a minute and create a free e-Library account. This will let us determine if someone else at your organization has already purchased access to this material.

Update Interests